Désolée j’ai mis du temps à bloguer, parce que mise à part que j’étais très busy comme on dit ici à Paris, je vous avoue la vérité: en fait, j’avais le coeur brisé… Ouais j’avais reçu un email qui me faisait passer une info qui arriva comme un poignard dans mon coeur.

J’ai laissé passer une semaine avant de me décider d’appeler la personne qui me l’avait envoyé. Et c’est ma nouvelle politique depuis un moment. Je refuse de me tourmenter lorsque je ne suis pas d’accord avec quelqu’un ou lorsque quelqu’un me fait mal sans le savoir.

Est-ce que cela ne vous ait jamais arrivé qu’une personne vous ruine votre journée parce qu’elle a malencontreusement blessé votre petite personne? Alors que faire dans ce cas? Ronger son frein sans rien dire en pensant que ça va passer?

Of course, not! Non surtout pas, il faut surtout communiquer à la personne votre ressenti. En l’occurrence dans ma situation, j’ai pris mon courage à quatre mains et j’ai appelé mon ami. Je lui ai expliqué pourquoi son email m’avait tant blessé, pourquoi je ne m’attendais pas à recevoir une aussi mauvaise nouvelle, pourquoi j’avais l’impression de passer pour la dernière des cruches, (si si je vous assure) et enfin qu’il fallait mieux que je le lui dise pour me libérer de ce poids.

Encore une fois, madame “Communication” a eu raison de moi ! Mon ami m’a écouté patiemment et a aussi pris le temps de me répondre. Il s’est excusé parce qu’il comprenait ma situation et n’avait pas réfléchi aux conséquences  d’une “parole de trop “.

À la fin de la conversation, on avait désamorcé la grenade, on avait pu échanger et comprendre ce que chacun avait mal compris, mal interprété. Bref, on a fait chacun amende honorable en nous rappelant que cela ne sert à rien de garder de choses non dites, non exprimées mais encore une fois, parler, communiquer, nous enlève bien des soucis. Je me suis rendue compte que si je ne l’avais pas appelé, on serait resté sur des malentendus. En fait, je me suis vite aperçue que je faisais faute route et que si l’email m’avait tant blessé, c’est tout simplement parce que je m’étais encore fait un film en 3 D! Décidément je devrais penser à me reconvertir. Cette conversation m’a éclairci sur des situations passées, mal interprétées visiblement et elle a pu me permettre de passer l’éponge, et de ne plus penser ni même ruminer une seule seconde supplémentaire sur cet incident, qui rappelons-le au début m’avait tout de même brisé le coeur. Du “brisement de coeur”, j’ai recollé les morceaux pour ensuite me demander “mais pourquoi me mettre dans tous ces états? Est-ce que cela en valait vraiment la peine? ” En tous les cas ça valait la peine de se parler et de clarifier les choses.

Moralité: cela demande toujours du courage de dire à l’autre combien il nous a fait du mal, mais au moins, si c’est une personne qui tient à nous, elle comprendra. Tout dépend tout de même si vous aussi vous comprenez que tout le monde peut faire des erreurs, et vous en premier! Une bonne communication demande une bonne dose d’humilité, c’est sûr mais au moins quel gain de temps et d’énergie!

Advertisements