Tags

, , , , ,

Sur la recommandation d’une de mes très bonnes amies qui connaît mes goûts ciné, je me suis installée hier soir pour regarder “Blue Valentine”. J’aime beaucoup Ryan Gosling, et pas seulement parce qu’il a une petite gueule de minet d’acteur et que ses tablettes de chocolat ne sont pas du photoshop!! Non les filles je vous vois venir!!! (même si j’approuve totalement, il est very cute) Mais il joue très bien la comédie et son meilleur rôle reste pour moi, celui de “the Notebook”. (N’oublie jamais) Film où je l’ai découvert 🙂

Je ne connaissais pas Michelle Williams.Enfin très peu, je ne me rappelle pas l’avoir vue dans un film avant Blue Valentine.

Malgré quelques scènes de sexe qui ne me paraissaient pas indispensables, le film est malgré tout, un film authentique et qui nous fait toucher des doigts la réalité. C’est l’histoire de Cynthia et Dean, deux jeunes de la vingtaine qui tombent amoureux passionnément comme tous les jeunes de leur âge. Ils sont heureux, l’avenir devant eux. On ne sait pas vraiment à quel moment ça dérape.

“je veux divorcer, je n’en peux plus de toi, je n’ai plus rien pour toi.”

Illustration très juste d’une famille détruite par la drogue qui est en vente libre, (je veux parler de l’alcool) ce film ne vous laisse pas de marbre. Il remue les tripes.Les larmes coulent beaucoup. Préparez vos mouchoirs. Le réalisateur n’a pas souhaité dévoiler pourquoi un jour, tout a basculé. Est-ce seulement brutal ou progressif comme une gangrène qui s’infiltre et gagne du terrain?

L’alcoolisme est seulement un aspect de l’histoire, et les conséquences y sont bien définies. Maintenant le film nous fait aussi réfléchir sur l’engagement et la promesse sacrée que l’on fait lorsqu’on se marie. “Pour le meilleur et pour le pire”. Cette phrase fatidique prise trop souvent à la légère aujourd’hui prend pourtant tout son sens, dans Blue Valentine. Dean et Cynthia sont passés du meilleur au pire.

Leur histoire nous fait presque fait peur et diffuse en nous des sentiments controversés. Car de l’adoration, au dégoût, la frontière est mince. Alors comment peut-on être sûr d’aimer et d’être aimé toute une vie? Telle est la question que pose le film.

Ce qui m’a le plus marqué, est le bonheur qu’un enfant peut apporter dans un couple à la dérive. C’est comme un peu de l’air frais, dans un ciel pollué. Une seconde question m’est alors venue à l’esprit: quelle est l’image de l’amour que la petite fille de Dean et Cynthia va-t-elle garder au fond de son coeur? Saura-t-elle jamais aimer et se laisser aimer? Saura-t-elle se protéger de la souffrance?

Non, ce film ne peut pas vous laisser indifférent. Je ne le recommanderai pas à tout le monde,(je parle des âmes un peu trop sensibles) certes mais cependant il apporte une réflexion profonde sur les fondations d’un couple. Donc regardez-le, mais vous êtes prévenus!

Communication Réussie mais s’abstenir pour ceux qui ont peur d’aimer et d’être aimés

Eli, qui aurait dû s’abstenir

Advertisements