Tags

, , ,

Je crois que toutes les filles caressent l’espoir de rencontrer leur prince charmant un jour. Qu’on ait 20 ans, 30 ans ou plus, si on ne l’a toujours pas encore rencontré, on se dit quand même: “si les autres se mettent en couple et se marient alors pourquoi pas moi? “

Romantique à souhait, les vraies fleur bleue (dont je fais partie malheureusement, (soupir…)) sont celles qui se font le plus avoir. Et c’est dingue comme notre imagination peut devenir fertile. (resoupir…).

Alors forcément dès que nous le pouvons, nous mettons tout en place une stratégie pour que nos antennes naturelles se dressent comme des radars pour sonder les ondes et le signaux qui nous entourent venant du sexe opposé. Résultat, à l’affût du moindre signe de gentillesse à notre égard, on essaie d’analyser les soi-disant signaux envoyés:

“ah , (avec un big smile) , celui-là, il me kiffe!!!!” Et du coup, simplement parce qu’un jeune homme vous a souri (alors qu’il essayait d’être simplement poli), vous êtes en train de vous imaginer que vous êtes Miss Monde! Oui, oui, je n’exagère pas Messieurs! Un “pas grand chose” peut devenir un “très grand chose” pour nous les filles.

Dans mes posts précédents, je vous ai parlé des fois où je me suis faite des films. Aujourd’hui encore, je me surprends encore à rêver et à me raconter des histoires, là où elles n’existent pas. Mais franchement ce qui me rassure, c’est que je ne suis pas la seule. Malheureusement pour nous les girls, l’atterrissage est souvent difficile. Comme un avion qui s’écrase de tout son long sur la terre cela nous fait l’effet d’un retour de flamme. Voici quelques exemples au hasard!

Chasseuses professionnelles des indices d’attention, nous devenons expertes dans le décodage du langage masculin. Le problème est que bien souvent il n’y a pas de code, pas de message. Juste un signe de sympathie ou de gentillesse. La plupart des jeunes hommes en question ne sont pas tous des grands manipulateurs mais sont bien souvent inconscients de jouer sur des terrains minés.Innocence ou naïveté quant tu les tiens!

Exemples:

Message sur facebook: “salut miss, tu serais libre pour qu’on discute d’un truc?Merci :-). Décodage dans votre tête: il pense à vous! Il veut me parler. Vous aussi!  De quoi veut-il me parler? Ah c’est un prétexte pour me parler. Le 🙂 est le petit truc en plus qui fait que c’est sûr il m’kiffe!!!

Réalité de la situation: votre pote veut juste checker que vous n’avez pas oublié qu’il doit vous remettre un truc pour la soirée de demain. Il met un smiley plutôt que “bisous”. Bref, vous êtes sa pote! Point Barre. Pas de quoi se faire un film!

Ah ! Cette communication virtuelle qui fausse tout.

Le langage des médias, avec les “xoxo”: alors s’il a mis 2 xx, est-ce que c’est bon signe? Ça veut dire hugs ça non?

Le pire c’est les américains, qui vous écrivent à tout: “Luv Yah”, “I miss you”! Dang! Les filles, je vous préviens, pour eux, c’est une simple marque d’affection. Ils le disent à tout le monde. Sorry de vous décevoir. Je viens briser un mythe, là je le sens!

Quand vous lisez un email de quelqu’un que vous aimez particulièrement, lisez-le à quelqu’un d’autre, parce que sinon, vous allez commencer à vous arracher les cheveux pour essayer de lire entre les lignes. Euh, en vérité, entre les lignes, il n’y a que … des espaces blancs pour séparer les lignes écrites!

Et puis, il y a les potes qui sont tactiles! Ceux-là ce sont les pires! On croit direct qu’ils sont hyper intéressés alors qu’en fait, ils se jettent dans les bras de tout le monde, y compris, les gars! Ceux-là à éviter, si vous savez que vous avez un faible. Parce que pour se faire bien mal, rien de pire! Les hugs brouillent encore plus les radars!

Mon conseil pour se soigner: avoir des potes masculins à qui on raconte les signes. Ça aide à décoder les signes qui n’existent pas. Mais surtout, on ne garde rien du tout, pour entretenir l’imagination. (sauf si on est maso).

Bon vous avez pigé le message, les girls? Une bonne communication serait de se dire que désormais, on va faire gaffe… pour ne plus se faire avoir. Et pourtant…

Eli, grande cinéphile, réalisatrice des films en 3D.

Advertisements