Tags

, , ,


Invitée dans le Nord de la France, ce week-end, région chère à mon coeur, je ne peux m’empêcher de vous raconter une petite histoire à laquelle j’ai assisté. (J’ai remarqué que vous aimez ces histoires issues de notre quotidien alors j’ai décidé régulièrement, de vous les relater).

C’est l’histoire d’un jeune homme de 31 ans qui est tombé amoureux d’une jeune fille et ce, en devenant “friends” sur Facebook. De commentaires en commentaires, des statuts de l’un et de l’autre, “likant” parfois plus que d’autres…Les mois passant, le jeune homme commença à se faire de plus en plus pressant.

Soudainement,  le jeune homme envoya un message à la jeune fille, lui disant qu’elle lui plaisait beaucoup et qu’il n’arrêtait pas de penser à elle, depuis leur rencontre (seule et unique). Très surprise, celle-ci lui demanda comment cela pouvait être possible puisqu’ils se connaissaient à peine? En fait, le jeune homme en question aimait ce qu’elle écrivait sur Facebook et apparemment, elle aussi puisqu’elle “likait ” ses statuts. Horrifiée, celle-ci lui rétorqua que Facebook était un monde virtuel, et qu’il ne pouvait prétendre la connaître grâce à Facebook puisqu’elle ce qu’elle y mettait ne voulait rien dire… Lui ne démordit pas, et continua de lui envoyer des messages auxquels elle répondit poliment mais elle commença à paniquer.Et c’est là que j’intervins en suggérant vivement à la jeune femme d’éclaircir la situation une bonne fois pour toute. Le jeune homme ne comprit pas vraiment, je crois ce qu’elle essaya de lui dire.

J’en conclus qu’aujourd’hui l’utilisation de Facebook peut devenir dangereux pour une personne célibataire. En effet, lorsqu’on est connecté à Facebook, fantasmer sur une personne en scrutant son profil toutes les 5 minutes, voire toutes les 2 minutes peut vous rendre légèrement psychopathe. Il est tellement facile de regarder les moindres faits et gestes de la personne qui vous attire.

Aujourd’hui, raconter sa vie sur les médias sociaux révèle une partie de qui vous êtes mais comment peut-on juger des sentiments ou de l’intérêt qu’une personne peut vous porter. Bien qu’accro à Facebook, je pense tout de même qu’on ne peut pas apprendre à connaître personnellement une personne en lisant les statuts d’une personne. Ensuite, liker les statuts ne veut pas dire non plus que la personne vous aime bien avec des +++ non plus. Cela ne veut absolument rien dire. Même dans les réponses des commentaires, ou dans les messages privés, jusqu’à temps que les personnes ne se “soient pas déclarées” intéressées, il faut toujours prendre un maximum de recul. Facebook comme tout autre réseau social, reste un outil de communication, que l’on doit savoir utiliser à bon escient.Aujourd’hui vous pouvez savoir où la personne se trouve avec le check-in de Foursquare vous pouvez savoir quelle musique elle écoute, si elle est sur Spotify ou sur Deezer.Vous voyez les photos dans lesquelles elle est taggée… Avec un peu de bon sens, vous pouvez connaître l’emploi du temps de la personne.

Si la personne tweete, ou facebook régulièrement sur ce qu’elle fait, évidemment, vous avez l’impression de faire partie de sa vie, de la connaître un peu. Plus rien n’est secret, tout est exposé. Si on n’y prête pas attention, on peut se retrouver à penser que la personne fait partie de votre entourage, de votre quotidien. Évidemment si la personne fait  partie de celles qui ne sont pas très prolifiques, il vous sera plus difficile de vous faire des films.

Je connais des couples qui se sont formés en commençant par discuter sur Facebook, sauf qu’il y avait une réciprocité:les deux parties discutaient, et avaient vraiment envie de se parler, d’en savoir plus sur l’un et l’autre. Et pour mes amis blogueurs, et blogueuses, qui se reconnaîtront, je pense que tout le monde est d’accord avec moi pour dire qu’on ne peut pas non plus connaître une personne à partir de sa prose sur le net. Tout dépend de ce qu’on veut dévoiler.

Pour conclure, une communication réussie reste toujours un bon face-à-face, franc et direct encore une fois.

Eli, fan de Facebook se demande qui lit ses statuts avec intérêt 🙂

Advertisements