Tags

, , , , ,

Imaginez-vous être invité pour faire une présentation d’une de vos activités ou d’une de vos passions, (au choix) devant un panel d’étudiants de fac. Vous répondez présente et vous voilà en train de traverser la campagne francilienne. Vous préparez vos slides dans le train, vous répétez votre duo avec l’amie qui vous accompagne, dans sa voiture, et voilà vous faîtes votre entrée dans la salle de cours. Concentrée… enfin presque!

En général, j’ai toujours le temps de balayer du regard l’audience, pour voir si je capte suffisamment l’attention de tout le monde… Soudainement, mon regard s’arrêta sur un visage.” Hum, je connais cette personne…” (je suis très physionomiste). Mais je ne me rappelais plus par contre, dans quel contexte, on se connaissait. Ce n’est que lorsque nous avons quitté les lieux que son nom m’est revenu et qui était cette personne. En fait, c’était l’ex-fiancé d’une copine avec qui j’avais bossé un temps. Alors j’avais beaucoup entendu parler de lui. Des remises en question aux fiançailles puis des doutes à la rupture, je connaissais presque tout. En tous cas, il ne fallait pas que je fasse de boulettes, parce que dans la salle visiblement, il y avait du people qui connaissait mon entourage. Attitude sérieuse et sympathique était requise.

Le monde est petit en effet…

Mais en fait, je n’étais pas au bout de ma surprise lorsqu’avant de quitter les lieux, certains étudiants vinrent nous parler, nous féliciter et nous encourager… L’un d’entre eux,(qui n’est pas celui dont je viens de parler plus tôt) se présenta à moi et me dit: “bonjour, je m’appelle X. Je suis un ami de Y. Elle m’a beaucoup parlé de toi. Elle est tellement contente que vous passiez du temps ensemble.”

Je suis restée bouche bée devant lui alors que dans ma tête je criais: “c’est toi, X, dont j’entends parler sans arrêt, chaque fois qu’Y vient chez moi?T’as pas remarqué qu’elle était raide dingue de toi? Mais fais quelque chose, mec!” ZE CHOC, quoi…

À la place, je lui ai tendu la main et lui ai fait mon plus beau sourire, par peur de dire des bêtises. Il ne fallait pas que je grille ma copine, par solidarité. Évidemment, je me suis pincée les lèvres, tant elles me brûlaient de parler. Miss LaGaffe quand tu nous tiens!

Franchement, je crois que j’aurais pu dire: “ah oui, moi aussi j’ai aussi beaucoup entendu parler de toi. Y adore bosser avec toi aussi…” Mais non, je suis restée bête. Moi qui vous parle de communiquer de l’amour aux gens, la communication là a fait un flop! Boooh!

Conclusion: toujours s’attendre à ce que des gens inconnus vous reconnaissent… Sans qu’eux-mêmes sachent que vous les connaissez…

Eli malade, depuis mardi, est moins inspirée aujourd’hui, vous demande de l’excuser…

Advertisements