Tags

, , , , , , , ,

Femme qui ritIl y a de cela quelques mois, alors que je recevais chez moi toute une délégation de personnes pour une réunion,  une personne arriva en retard. Lorsque j’ouvris la porte, chose surprenante, une autre personne l’accompagnait. Chacune avait ramené une pizza qui était le laisser-passer pour se faire pardonner de leur retard et de l’incruste.

En tant qu’hôtesse d’accueil, je fis mon possible pour garder mon calme mais je fus passablement énervée qu’on se tape “l’incruste” chez moi à l’improviste. Je suis assez cool comme fille mais là j’avais décidé de faire ma “meuf”. L’incruste pour une raison que j’ignore me donna de l’aversion. Oui oui vous avez bien lu, non pas de l’indifférence mais carrément de l’aversion, de l’antipathie.Si encore, il souriait. Mais non, il avait une mine défaite et fatiguée.

Pendant la réunion, “l’incruste” a failli s’endormir dans mon canapé. Sa mine impassible et le néant de son visage ne firent qu’amener de l’eau à mon moulin. C’était décidé, il était classé dans la catégorie:” reloud et chiant”. (ah oui, messieurs, pour votre gouverne, sachez que nous les filles, moi en l’occurrence, on aime vous mettre dans des catégories… De celle de goujat à beau gosse, il n’y a qu’un pas entre les deux,ah si! Celle des séducteurs).

Ce n’est jamais bien de rester sur une première impression. Si l’homme mystérieux beau gosse attire les regards et soulève les palpitations, des gentilles demoiselles que nous sommes… Messieurs, vous seriez surpris de savoir que l’humour peut coiffer au poteau les sourires les plus ravageurs, les tablettes de chocolat de Ryan Gosling et les muscles de Denzel Washington (chacune ses références). Eh oui… 

C’est ainsi que deux mois et demi plus tard, après cette première impression, ma rencontre avec Mister “Reloud et Chiant” se brisa d’un coup d’un seul, sous l’effet de son humour décapant. Par hasard, on a passé un petit week-end ensemble où j’ai ri non-stop, à TOUTES ses blagues. Je n’en revenais pas. Eh bien, figurez-vous que j’ai commencé à le trouver sympathique. Il était charmant au demeurant! En plus, il souriait! Je me suis trouvée ridicule et honteuse d’avoir pensé autant de mal de ce jeune homme. Et parce que je suis du genre à dire ce que je pense, je lui ai sorti:”l’image du mec chiant et relou que j’avais de toi a été complètement brisée. Tu me fais trop rire.” Dans mon langage, cela voulait dire, je m’excuse et je suis stupide de t’avoir aussi mal jugé. Pas d’équivocité, juste de la sincérité.

Ma BFF m’a rappelé ce proverbe populaire: “Femme qui rit, à moitié dans ton …”. Expression qui en dit long, messieurs sur l’arme fatale qu’est pour vous l’humour. Usez-en sans en abuser car l’humour est une forme d’intelligence à nos yeux (car non prouvée scientifiquement) que seule une minorité d’entre vous savent manier avec dextérité. Sinon vous pouvez vite retomber dans la catégorie “reloud et chiant”. Les beaux gosses sans humour peuvent aller se rhabiller.

Conclusion: l’humour, une forme de communication d’amour?

Eli qui vous prévient, les filles, l’inverse n’est pas valable… Homme qui rit, devient ton ami.

PS: si le jeune homme en question, se reconnaît ou si vous lecteur, le reconnaissez, n’allez pas imaginer que c’est une tactique d’approche de ma part… Je ne suis pas intéressée  CQDF

Advertisements