Tags

, , , , ,

Il y a un mois environ, j’ai eu la chance de passer quelques heures avec trois potes, qui m’ont fait réfléchir sur les relations hommes-femmes. Même si j’ai beaucoup ri, (L’arme de ces messieurs: l’humour!) ils m’ont fait prendre conscience de certaines choses.

Par exemple, que pour eux aussi, ce n’était pas simple de décoder les signes révélateurs qui pouvaient “éventuellement” laisser penser qu’une fille pouvait peut-être s’intéresser à eux… (Sourire dans un soupir :-))

A m’expliqua qu’il s’était déjà fait avoir en faisant une tentative d’approche après avoir cru déceler des regards insistants, par exemple. Conclusion: rateau donc les regards ne signifient rien malheureusement.(Chacun apprend en son temps)

B disait que les filles l’appréciaient beaucoup mais qu’il n’arrivait pas à dépasser le stade de pote. Il me demandait comment faire pour changer cela. Trop mignon mais je n’avais pas de réponse.

C  très confiant, pensait que lorsqu’une fille vous plaît, il suffit de faire en sorte de se trouver sur son chemin. Du style, si elle prend le même train tous les lundis, à 8h, vous vous arrangez pour en faire autant. Partisan du “non-prise de tête”, le plus simple lui paraissait le plus sage. Efficace, rien à dire, sauf qu’il faut connaître les horaires du train, pour ne pas le louper!!!

Vinrent leur tour de me demander comment j’aimerais qu’on m’approche. Franchement, je me suis retrouvée bête: alors que je vous demandais dans un autre article où sont les princes charmants, je leur ai répondu que je fuis ceux qui s’intéressent à moi.Comme vous, ils m’ont regardé perplexes… bref là est un autre sujet.

Le pire, c’est lorsqu’ils m’ont demandé quel était le premier critère que je regardais chez un homme… (inutile de le dévoiler). En entendant ma réponse, ils m’ont tous crié en choeur :”mais Eli c’est super dur ça comment fais-tu pour le mesurer?” À ce moment-là, j’ai eu l’impression qu’un éclair das le ciel reflétait sa lumière sur mon visage stupéfié tandis que la pluie illuminait mon cerveau. Oh mais bien sûr!! Ils ont trop raison… C’est ainsi que mon critère number one, fut jeté à la poubelle.Peut-être que c’est pour cela que je suis toujours célibataire!!! À mettre la barre trop haute, on finit le coeur en berne.

Le hasard fait bien les choses: une amie m’a proposé lundi, de me mettre en contact avec un pote d’un de ses potes.(impossible de refuser après avoir écrit Matchmaker). Quels étaient les critères de ma pote?

-âge: 3 ans d’écart. Check

– physique: Check.(photos Facebook correctes)

– intérêts: (question à approfondir) Check.

– origines: comme moi, on est tous les deux du nord, mais on ne ressemble pas aux ch’ti. Check.

-signe d’intérêt: il m’a demandé en “ami” sur facebook. Check

De mon côté, si je ne suis pas franchement emballée par la démarche, je dois bien avouer, que si on ne veut pas finir “vieille fille à vie”, il faut bien casser certaines barrières et limites qu’on s’était fixé. Notamment, se faire matchmaker…Vous devrez attendre l’article que je ferai prochainement pour savoir si la communication va réussir ou pas.

Eli, qui vous conseille de revoir vos critères, si vous êtes encore célib 😉

Advertisements