Tags

, , ,

En réponse à l’excellent article “amour ou amitié” écrit par le seul et l’unique célibataire (qu’on a du mal à croire célibataire ;-)) de Chroniques d’un jeune célibataire, je vous partage mon point de vue d’une manière originale. 

… à mon meilleur ami

Quoique j’ai essayé de donner ta place à certains, mon coeur ne t’a pas encore rencontré. Et peut-être que tu ne viendras jamais. Seul Dieu sait… Je dis cela, parce que j’ai peu d’amis hommes. Les plus proches sont mariés, les autres sont des amis dont la distance s’est établie naturellement, respectueusement. Quoique mon “Ex” compte parmi les amis, aujourd’hui sa place n’est plus tout à fait dans ma vie.

Alors, toi mon meilleur ami, qui es-tu?

Avant tout, c’est toi qui viendrais me chercher et qui verrais en moi, ce que personne ne voit. D’un regard, tu saurais, si je suis bien ou pas, et mon sourire t’en dirait long sur mes pensées du moment. Tu n’aurais pas besoin de me dire que je suis ta meilleure amie, parce que tu le verrais, en te sentant bien avec moi. En étant vrai, sans carapace,  tu serais toi-même et tu laisserais tomber masques et armure.

Je ne sais pas si tu serais un autre moi ou mon opposé. J’aime tellement parler. Alors c’est vrai que ça m’arrangerait si tu n’étais pas très loquace mais en même temps, t’écouter serait un plaisir. T’emmener dans mes délires, de petite fille gaffeuse, et de grande rêveuse j’imagine te feraient sourire à certains moments et à d’autres tu me dirais de redescendre de mon nuage. Arriverais-tu à me motiver pour que je développe des nouveaux côtés de ma personnalité?

Parfois, j’aurais juste besoin que tu me rassures en me prenant dans tes bras, et que tu me dises que tout ira bien, que ce n’est rien. Alors je serais bien, blottie contre toi. Si mes larmes coulent, tu les essuierais en me disant, que même si elles me rendent encore plus belle, tu me ferais rire pour m’arracher un sourire.

Tu commencerais à gagner ma confiance et ton respect à mon égard, montrerait que ton intérêt n’est pas anodin. Peu importe qu’on ne se ressemble pas ou qu’on n’ait pas les mêmes goûts, ce n’est pas ça qui nous empêcherait d’être les meilleurs amis du monde…Non ce n’est pas ça. Ce qui nous en empêcherait, c’est que tu ne souhaites pas partager mon plus précieux trésor: celui de l’Amour de Dieu, ciment de notre amitié et plus si affinités. Je n’aurais pas besoin de t’expliquer parce que c’est ce qui t’aura plu en moi et vice-versa.

Parce que toi, mon meilleur ami serait bien évidemment mon mari pour le meilleur mais surtout pour le pire.

On ne s’est pas encore rencontré, mais je ne désespère pas. Même si c’est vrai que parfois, je suis troublée et attirée par d’autres jeunes hommes, personne n’a réussi pour l’instant à vraiment prendre ta place. Je t’attends, tu sais depuis longtemps.

Eli, ai-je réussi à bien communiquer mon amour-amitié?

Advertisements