Tags

, , , , ,

Il y a des histoires qui relèvent de ce qu’on appelle le hasard, d’autres diront que c’était le destin. On ne peut s’empêcher de raconter la rencontre fortuite de deux êtres dont l’histoire est digne des plus grands romans. 

Le soir du 14 février Nathalie, avait cet air qui lui trottait dans la tête, dont il lui était impossible de se rappeler les paroles. Elle décida de les rechercher sur google qui ouvrit la porte de Youtube et ses vidéos. La première sur laquelle elle cliqua lui sembla fort sympathique…

Elle vit un jeune homme dont les traits étaient fins avec un regard profond, et s’il était en partie caché par le micro, elle le trouva beau. Nathalie sourit et se dit: “beau gosse, bon chanteur.” Elle “googlesisa” le nom de sa chaîne Youtube espérant trouver un moyen d’entrer en contact avec lui. Lui envoyer un message d’encouragement n’engage à rien, après tout.

Il répondit rapidement, mais les messages étaient de politesse et n’attendaient pas de réponse forcément. Nathalie décida de se livrer un peu plus en lui partageant son histoire et qui elle était. Un dialogue de messages s’instaura entre eux. La rencontre digitale commençait. Henry fit ainsi la connaissance de Nathalie.

Intrigués l’un et l’autre, chacun conta à l’autre, ce qu’il faisait dans la vie, et son parcours universitaire. Il lui expliqua qu’il était en reconversion, étudiant à nouveau stagiaire dans une petite association à Paris. Sans savoir pourquoi, Nathalie eut cette pensée qui lui traversa l’esprit:” pourvu qu’il ne me dise pas dans l’asso de mon quartier, où j’avais décidé de m’investir.”

La jeune femme se rappela que quelques semaines plus tôt, elle était allée à un des événements organisés par cette association, un dimanche enneigé. Lui revint à la mémoire soudain, ce jeune homme, qui avait fait l’animation de l’événement. Comme il ne cessait de la fixer du regard, elle avait été interpellée et l’avait finalement observé avec attention.

Il était plutôt mignon, voire même très beau, mais elle était loin de lui, et ne voyait que son allure générale qui lui donnait l’impression d’un homme très gentil, lisse, voire trop gentil, trop lisse. Bref, elle ne le trouva pas assez “bad boy” pour elle. Ah qu’elle était terrible en matière de goût pour la gente masculine !

Nathalie lui demanda cependant où il faisait son stage et lorsqu’elle lut sa réponse, elle poussa un cri de surprise ! Il était bien dans l’association de son quartier. Il devait être donc le jeune homme qu’elle avait remarqué ! Elle lui expliqua alors que c’était incroyable parce qu’elle aussi voulait s’investir dans cette association et qu’elle était venue à leur dernier événement… Quelle coïncidence !

Quoiqu’il possédait peu d’infos sur Nathalie, Henry se risqua à lui dire qu’il pensait savoir qui elle était. Il se souvenait de ce fameux événement où il avait remarqué une jeune femme qui avait attiré son regard. Il en avait même perdu ses moyens en faisant l’animation ce jour-là. “J’ai peur de me tromper mais il me semble que tu étais au fond à droite et puis après tu as parlé à Timothé, avec une amie.”

Le souffle coupé, Nathalie regarda son écran d’ordinateur et relut ce qu’il avait écrit… Il l’avait donc remarquée. Visiblement elle aussi. Henry lui se demanda si on ne lui faisait pas une blague, peut-être qu’il ne se souvenait plus mais qu’il avait parlé d’elle à des amis, mais qu’il avait oublié… Et que maintenant on se jouait de lui !

C’est ainsi que Cupidon dégomma ses flèches. Ils se rencontrèrent pour de vrai une semaine plus tard:Henry et Nathalie se sentirent pousser des ailes. C’est ce qu’on appelle une communication d’amour très très réussie !

Eli qui désormais ne veut plus se moquer des lovers, elle trouve que c’est trop beau !

Advertisements