Tags

, , , ,

Hello les lecteurs !

Non je ne vous ai pas abandonnés… c’est que 2013 était juste une année de bouleversements. Vous avez été nombreux à me suivre et à lire mes articles sur mon célibat notamment en 2012. Si je me suis éloignée de la blogosphère c’est tout simplement que je suis tombée amoureuse comme vous avez pu lire entre les lignes des derniers articles. Henri et Nathalie, c’est mon mari et moi…

Ben oui la nouvelle est tombée pour ceux qui ne le savent pas encore. On s’est marié! Il y a un an à peine, on était loin de s’imaginer qu’on en se serait “là” si vite, même si on commençait à peine à faire connaissance tous les deux. Depuis il nous est arrivé pleins d’aventures que j’aurais aimées vous partager, seulement voilà, le temps m’a manqué.

Du premier rendez-vous où il a fait sa déclaration, à la première visite chez mes parents où je suis tombée malade (du coup, il est allé manger seul au restau avec Papa et Maman) aux vacances mouvementées au Brésil où la moitié du séjour, on s’est pris la tête, ou encore sa demande en mariage (ah non mais je vous l’ai racontée) ou enfin les préparatifs du mariage express en 4 mois avec plus de 300 invités venant de partout y compris du Japon ! On a découvert ainsi qu’on était loin d’être identiques et qu’on réagissait avec nos tripes différemment évidemment!

Là on en est à nos premiers jours à habiter ensemble (ah oui, on est chrétiens tous les deux ce qui signifie que la nuit de noces comme la lune de miel ont une signification “toute particulière” et que donc la cohabitation n’existe pas avant le jour J), à s’habituer l’un à l’autre mais surtout à goûter aux plaisirs du mariage.

En bref, on est comme n’importe quel autre couple qui commence une vie à deux. On sait que ce ne sera pas facile. Nous, ce qu’on veut c’est tenir “malgré et envers et contre tout”. Moi je suis hyper capricieuse et de loin j’ai un caractère bien trempé (en plus chuis enfant unique). Lui a les défauts de ses qualités. Du coup, au lieu de dire quelque chose qui dépasserait sa pensée, il préfère bouder dans son coin. À chacun sa méthode.

En même temps, on partage des tas de trucs dont le principal c’est notre foi et l’amour de Jésus qui est notre repère. Et tout autour, on aime se faire des blagues, rigoler, se faire des chatouilles, aller au cinéma, faire des listes pour les courses, faire des plannings.Les trucs du traintrain quotidien.

On s’aime et on accepte l’autre tel qu’il est. Des fois, on a même honte de voir nos défauts à force de marcher à côté de l’autre. On se rend compte à quel point on est égoïste et que c’est fini maintenant de ne penser qu’à soi-même. (Perso, je suis encore en apprentissage).

Et puis on s’est marié à la trentaine bien sonnée. Moi plutôt vers la fin, lui au milieu. Ce qui signifie que nous avons un vécu assez conséquent : des blessures au coeur on connaît. Sauf que ce ne sont pas les mêmes. Conséquences: il suffit d’appuyer au bon endroit pour parfois déclencher une vague de peurs, de frissons, de doutes. Du genre? “Est-ce que je suis à la hauteur?” par exemple.

On essaie de se remotiver pour vous partager tout cela bientôt, ça vous dit? Ce serait alors un retour de communication réussie !

Eli, heureuse blogueuse fraîchement mariée.

Advertisements