Tags

, , , , , ,

282805_519385168080981_392950939_n

Un mois que je n’ai pas écrit ! Manque de temps ou manque de volonté, je ne sais. L’envie d’écrire me démange, me taraude et voilà que je me dis un petit texte par ici et pourquoi pas après tout ?

Parlons-en de ce temps… où s’est-il enfui ? Il m’a emmenée ces dernières semaines dans plusieurs pays dont un, très très cher à mon coeur. Je devrais dire plus précisément, il m’a emmenée dans les méandres du passé, il y a peu. Je suis retournée sur les traces de ma vie, là où elle avait commencé.

Cet endroit m’a prise par la main, m’a souri lorsque je suis arrivée, et m’a dit “Eli, bienvenue chez toi, welcome home.” Et alors tout m’est revenu. J’aime cette ville profondément. C’est là que j’ai fait le grand saut dans le vide. J’étais toute jeune, naïve, et innocente, peureuse. Mais c’est avec Monsieur le Temps et Madame La vie qu’on apprend à faire ses premiers pas sans glisser.

Je ne sais pas pour vous mais cette ville me communique de l’amour chaque fois que j’y vais. Les odeurs du métro font défiler dans ma mémoire les images stockées depuis plus de 15 ans, dans mon disque dur. Chaque endroit, chaque bâtiment me rappelle un événement et une lumière s’allume dans mon regard. J’ai l’impression que je suis vivante.

Regarder en arrière n’est pas pour me déplaire, si c’est pour mieux regarder de l’avant. Je n’ai jamais été aussi bien dans ma vie. Alors la voir défiler dans ma tête comme une bobine de film pour contempler le chemin parcouru, a tout pour me plaire. Au contraire, on peut savourer les victoires sur les déceptions et les leçons qui nous ont fait grandir. Ouais on est pas peu fière de dire… quel chemin parcouru.

Mes endroits préférés là-bas sont ces étendues à perdre de vue, en plein milieu de la ville ! Sans que je ne le comprenne moi-même, je me suis perdue dans un de ces parcs qui se nomme Regent’s Park. Je suis passée à côté de la station où mon coeur s’est arrêté de battre le jour où mes lèvres se sont posées sur les siennes… Une année plus tard, ce doux baiser allait me laisser un arrière-goût de bittersweet.

Depuis, mon coeur s’est brisé à plusieurs reprises. Aujourd’hui il a repris sa forme originale, et sa fonction d’origine : celui d’aimer tout simplement. Il paraît que ça s’appelle la résilience. Et je regarde défiler le film de ma vie, sourire aux lèvres dans cet endroit que j’aime, tour en savourant mon caffé Macchiato du caffé Néro.

Je ne saurais pas vous dire pourquoi cette ville et pourquoi pas une autre, mais je sais juste qu’entre elle et moi c’est pour la life. Et puis il faut ajouter que j’y ai rencontré BFF, mais que surtout, c’est là que j’ai décidé de passer de l’autre côté de la barrière, c’est là que j’ai trouvé mon espérance, Celui en qui je crois.

C’est une communication d’amour réussie si vous avez trouvé de quelle ville, il s’agit…?

Life is a journey, Eli “tripholic” forever, in love with London.

Advertisements